Comment choisir son bois pour les travaux de menuiserie ?

Pour votre menuiserie intérieure comme extérieur, vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne les matériaux. Le bois est toutefois parmi les plus prisés actuellement. Vous avez sûrement déjà entendu quelques types de bois comme aggloméré, mélaminé et contreplaqué. Mais vous ne savez pas les astuces pour opter le plus adapté à votre projet. Pas d’inquiétude, cet article peut vous aider à choisir le bon bois pour vos travaux de menuiserie.

Bois de menuiseries intérieures : médium

Les bois pour les travaux de menuiserie intérieure sont plus faciles à travailler et généralement accessibles à tout le monde. Ils présentent plusieurs qualités qui conviennent parfaitement selon l’utilisation que vous voulez en réaliser.

Pour la construction d’un meuble plus massif, l’utilisation du médium est conseillée. Ce sont des fibres de bois collées et compressées, même si vous n’intervenez pas après les travaux, le résultat se révèle très propre. Très facile à entretenir, à décorer et à peindre, ils sont néanmoins moins résistants aux rayures et à la chaleur par rapport à la mélamine, surtout quand ils sont stratifiés. Dans le cas où il n’est pas traité pour sa résistance à l’eau, vous devez donc les travailler avec une sous-couche ou de l’huile.

Bois de menuiseries : aggloméré et mélaminé

Si vous voulez plutôt vous lancer dans la réalisation d’un coffrage ou d’étagères, vous verrez votre bonheur en manipulant du bois mélaminé ou du bois aggloméré. Il s’agit de bois léger et fragile, ce qu’il vous permet d’effectuer plus facilement un montage et une découpe.

Si l’aggloméré est traité pour combattre à l’eau, il peut être utilisé pour des travaux dans une salle de bain ou encore dans la cuisine. Par contre, il ne supporte pas très bien à la flexion. Mais si vous choisissez les mélaminés qui sont déjà peints en usine, seuls les tranches et raccords restent à peindre. Faites également attention à ne pas casser le revêtement qui est sensiblement marqué ou endommagé.

Bois de menuiserie extérieurs : contreplaqué et bois brut

Pour la confection de pièces de menuiserie destinée à rester en extérieur, il est préférable d’utiliser le contreplaqué. Il est plus résistant à la flexion et supporte mieux les chocs que les bois usés pour les menuiseries en intérieur grâce à ses feuilles de bois collées sous pression. Côté prix, il est plus élevé que les autres bois agglomérés, même s’il peut être traité notamment contre l’humidité.

Vous pouvez utiliser également le bois brut en intérieur comme en extérieur. Facile à découper, il nécessite toutefois des traitements spécifiques surtout s’il est exposé à une forte humidité. Il est conseillé de bien dépoussiérer et poncer le bois ou encore de le traiter avec une huile naturelle.

Comment établir un devis de menuiserie ?
Quels sont les différents travaux de menuiserie ?